Le bonsaï Ishitsuki

Publié le : 07 mars 20193 mins de lecture

Le bonsaï Ishitsuki est un arbre nain qui est mis en pot et qui a la particularité d’être planté sur une roche avec une forme rupestre. Ce bonsaï est un jeune arbuste qui a été planté et qui s’est développé dans la cavité d’une roche. Au Japon, en Chine ou en occident, l’idée de ce style vient des îlots rocheux de la mer du Japon.

Le bonsaï de style Ishitsuki

Le bonsaï de style Ishitsuki est un bonsaï qui a été planté dans une roche. Ce style adopte l’apparence d’un paysage miniature : les racines de la plante poussent dans les trous et les fissures d’une roche qui a été trouée. Cette roche, lieu de développement du bonsaï, doit être placée dans un pot peu profond qui est rempli de gravier fin ou d’eau.

Comment former un bonsaï de style Ishitsuki ?

Afin de respecter les principes de taille et d’échelle, il est préférable de choisir de planter certaines espèces de petits conifères comme les pins ou des arbres caducs. Toutefois, elles doivent être en bonne santé et posséder de longues racines. Pour en arriver à ce résultat, il est d’abord conseillé de laisser  grandir l’arbre en large container de culture, au moins une année, afin qu’elle soit plus adaptée à une plantation sur roche. N’oubliez pas de préparer le substrat dans lequel vous allez mettre votre arbuste. Il vous est conseillé de mélanger du terreau de jardin et de l’akadama dans une proportion de 1 pour 1. Une fois la plante trouvée, il est temps de s’attaquer à la roche qui va l’accueillir. Vous devez alors commencer par trouver une roche qui soit adaptée à votre arbre. Celle-ci doit présenter plein de trous et de petites fissures pour donner à l’arbre un espace suffisant pour y loger ses racines.

Quels soins apporter à votre bonsaï ?

Une fois que toutes les étapes précédentes ont été réalisées, il ne vous reste qu’à terminer la composition de vos bonsaïs. Pour cela, vous n’avez qu’à mettre la roche sur un plateau plat. Il vous est recommandé de tailler immédiatement votre arbre une fois que vous l’avez planté sur la roche. Cela, afin de minimiser ses besoins en nutriments du système racinaire. Il faut également faire une fertilisation après un mois. En effet, la quantité réduite de substrat va perdre aussitôt sa valeur nutritionnelle. N’oubliez pas d’arroser régulièrement puisque le sol a tendance à sécher rapidement.

Les bonsaïs à troncs multiples
Le bonsaï Bonkei ou Saikei

Plan du site