Le bonsaï Sabamiki

Publié le : 07 mars 20193 mins de lecture

Vous pouvez admirer le style de bonsaï Sabamiki en Chine, en occident, au Japon et dans tous lieux d’exposition de ce genre d’arbre nain. Ce style particulier se caractérise par un tronc ou une partie du tronc qui est profondément creusé. Découvrez de quoi s’agit-il ?

Le bonsaï de style Sabamiki

Les bonsaïs qui ont été formés suivant le style Sabamiki sont des arbustes avec des troncs écorcés ou évidé. Ce style représente l’aspect naturel de certains arbres dans la nature comme les genévriers et les pins âgés. En effet, un arbre peut avoir le tronc évidé ou écorcé suite à des conditions météorologiques difficiles ou à une maladie. Un bonsaï de style Sabamiki est obtenu avec un tronc vide et coupé. Il se forme après que l’arbuste ait été écimé.

Comment former un bonsaï de style Sabamiki ?

Pour commencer vous devez vous servir du sulfate de calcium pour accélérer le blanchiment des bois morts. Ayez toujours en tête que la beauté de ce bonsaï réside dans le contraste entre son feuillage bien vert et les parties mortes, évidées ou écorcées de son tronc. Les espèces de plante qui sont conseillées pour ce style ne sont autres que les conifères, les caducs et les prunus. Pour former un bonsaï Sabamiki, il est nécessaire d’appliquer une technique permettant de corriger et de cacher les greffes inesthétiques. Il vous est recommandé de ne pas laisser l’eau se stagner dans la cavité de l’arbre. Prenez garde à bien prendre soin et de protéger les plaies de votre bonsaï qui sont à l’air libre. Pour cela, vous pouvez alors y appliquer de mastics cicatrisants que vous allez enlever par la suite avec des produits anti-champignons. Ces mastics sont utilisés pour que l’arbuste ne se déshydrate pas car dans le cas contraire les faisceaux lymphatiques dans la partie restante du tronc mourront.

D’où vient la technique du bois mort en bonsaï ?

Comme vous le savez, créer un bonsaï consiste à former un arbre miniature en s’inspirant des vrais arbres matures dans la nature. Pour le Sabamiki, l’idée de sa création vient de l’observation des arbres vivants dans des conditions extrêmes à la montagne, sous la neige, ou bien frapper par la foudre. Ces arbres présentent des troncs abîmés, écorcés ou évidés. Mais cela peut bien être à cause des insectes xylophages et des champignons. Si ce cas se présente, l’arbre en question est condamné à mourir.

Les bonsaïs à troncs multiples
Le bonsaï Bonkei ou Saikei

Plan du site