Le bonsaï Shakan

Publié le : 07 mars 20193 mins de lecture

De la Chine, en passant par le Japon avant d’arriver en occident, la technique et l’art de façonner une plante afin qu’elle devienne un arbre miniature ou un arbuste en pot ne cesse d’intéresser de plus en plus de monde. Sachez qu’il existe plusieurs types de bonsaïs dont le style Shakan.

Les spécificités du bonsaï Shakan

Le bonsaï Shakan est un style de bonsaïs à tronc incliné. Parmi les espèces de bonsaïs existantes, le Shakan se caractérise par son tronc penché à 45° et des fois sinueux. Pour cette forme, les racines doivent affleurer à la surface et doivent également être bien marquées pour minimiser l’impression d’instabilité que cela donne. Vous pouvez très bien utiliser des conifères pour ce genre de bonsaï car les branches doivent légèrement retomber et se situer des 2 côtés du tronc.

La taille du bonsaï : un geste nécessaire

Pour former un bonsaï suivant le style Shakan, il est important de bien le tailler. Dans cette optique, il est utile de savoir qu’il existe ce qu’on appelle taille de structure pour donner la forme voulue à la base, la taille d’entretien pour maintenir cette forme, le pincement et l’exfoliation pour avoir de fines ramifications et de petites feuilles. Toutefois, vous devez faire attention à ce dernier type de taille car il ne doit pas être effectué n’importe comment et n’importe quand. Particulièrement, pour ce qu’il en est de la taille de structure, vous devez impérativement respecter le style naturel de votre bonsaï. Avant de faire cette opération délicate, vous devez d’abord définir la forme et la position que vous voulez donner au tronc, aux branches et aux feuilles.

Reconnaître les signes de détresse de votre bonsaï

Quand un bonsaï ne se sent pas très bien, il, et principalement ses feuilles, vous donne des signes que vous devez savoir interpréter. Dans ce sens, si les feuilles sont minces et manquent de vitalité, la plante manque d’eau. Si les feuilles sont sèches et ternes, l’arbre miniature est sujet à une forte sécheresse. Si les feuilles jaunissent, la plante manque cruellement d’eau et de lumière, ou la température est trop basse. Si elles noircissent, cela veut dire que la plante a reçu trop d’eau. Si elles se décolorent et deviennent pâles, cela peut être dû à une eau d’arrosage trop calcaire. Si elles sont pâles avec des tiges très molles, votre engrais n’est peut-être pas adapté à votre bonsaï.

Les bonsaïs à troncs multiples
Le bonsaï Bonkei ou Saikei

Plan du site