Le bonsaï Sharimiki

Publié le : 07 mars 20193 mins de lecture

Le bonsaï de style Sharimiki est un arbuste mis en pot et qui se reconnaît facilement par son tronc écorcé à la manière d’un arbre mort. Découvrez un peu plus sur ce style, sur ses techniques de formation ainsi que sur quelques conseils utiles à appliquer.

Le bonsaï de style Sharimiki

Les bonsaïs Sharimiki ou les bonsaïs aux troncs dénudés sont une représentation miniature d’une plante ou d’un arbre qui a vécu dans des conditions extrêmes. Il a peut-être été frappé par la foudre ou presque mort de soif tel qu’on trouve dans la nature dans différents endroits dans le monde que ce soit en Chine, au Japon ou ailleurs. Ce genre d’arbre vit seulement à l’aide de la fine bande d’écorce qui existe encore et qui fait le lien entre les branches et les racines. Pour qu’il se développe bien, un bonsaï de ce style doit recevoir d’excellents soins.

La technique du bois mort

Pour avoir un bonsaï Sharimiki, vous devez vous tourner vers certaines espèces de plante comme les vieux sujets ou les plants de pépinières avec des troncs déjà conséquents. Faites alors des écorçages progressifs et successifs pendant plusieurs années. Vous devez savoir que la pratique de ce style peut changer les spécificités d’un bonsaï ou réparer des erreurs dans le passé. Pour obtenir un Sharimiki, il est nécessaire d’appliquer la technique du bois mort qui consiste à façonner l’arbre de manière artificielle pour arriver au résultat voulu. Il est alors utile de se munir d’une série d’outils japonais, des éclats de verre et de quelques gouges de sculpteur. Afin de bien traiter le bois, vous aurez besoin d’une bouillie composée de 80% d’eau oxygénée, de 50% de chaux, de la même portion de soufre et de 20% d’ammoniaque. Mais vous pouvez tout simplement utiliser 5% d’eau de Javel. Seulement, le bois va devenir moins blanc. Vous devez aussi faire un traitement fongique sur votre bonsaï pendant les journées ensoleillées quand la température est au maximum. Toutefois, éviter de toucher les parties vivantes du bois. Veillez à ne pas renverser du produit dans la terre.

Quelques conseils

Pour réussir votre Sharimiki, vous ne devez pas creuser l’arbuste trop profondément et veillez à ce que l’eau puisse s’écouler. Si vous avez choisi un feuillu vigoureux, il vous sera nécessaire de retailler la plaie. De plus, avant la taille, il vous est recommandé de marquer les parties à enlever.

Les bonsaïs à troncs multiples
Le bonsaï Bonkei ou Saikei

Plan du site